Lutte contre les moustiques

Lutte contre les moustiques

Profitez de votre extérieur tout l’été sans moustiques , contactez-nous vite. Une intervention par pulvérisation Thermique toute la saison, une installation de pièges biologiques ou encore la mise en place de notre système MISTAWAY...

Vous souhaitez profiter des plaisirs de votre jardin, terrasse ou piscine ? Vous voulez pouvoir vous amuser avec vos enfants ou faire un barbecue entre amis dans un confort total sans vous préoccuper des moustiques ? Ne vous laissez plus piquer. Un été sans moustiques c'est possible avec TIGER.

Hormis le système Mistaway, Tiger Solution dispose également d’autres moyens pour venir à bout des moustiques, notamment une pulvérisation thermique à haute pression ou un traitement des larves de moustiques. En combinant les méthodes, nous sommes surs d’arriver à un résultat efficace et rapide.

Nos secteurs d’interventions s’étendent du Var à la Côte d’Azur. Ainsi, nous pourrons vous venir en aide quel que soit votre ville.

N’hésitez pas à faire appel à nos services de démoustication à Cannes ou Antibes. Si vous êtes dans le département 83, contactez-nous depuis St Tropez, Grimaud, Ste Maxime ou pour vos soucis de démoustication à Fréjus.

Le moustique

Le moustique passe par quatre étapes au cours de son cycle de vie: œuf, larve, nymphe et adulte.

 

Oeufs:

Les oeufs de la femelle moustique sont déposés un par un ou fixés ensembles pour former un « radeau ». Ils flottent à la surface de l’eau. Les moustiques classiques appelé Culex, pondent leurs œufs à la surface de l’eau tandis que les Aedes (moustiques tigres) pondent leurs œufs sur le sol humide qui sera inondé par l’eau. La plupart des œufs de moustiques éclosent en larves dans les 48 heures. Certains pourraient résister à l’hiver et aux températures inférieures à zéro avant l’éclosion. L’eau est une partie nécessaire de leur habitat.

 

Larve:

La larve de moustique vit dans l’eau et vient à la surface pour respirer. Elle mue leur peau quatre fois. Les larves de moustiques se nourrissent de micro-organismes et de matière organique dans l’eau. Au cours de la quatrième mue, la larve de moustique se transforme en nymphe.

 

Nymphe:

C’est un stade de repos, un stade de non alimentation. Les nymphes sont mobiles, en réponse aux changements de lumière. C’est le moment où le moustique se transforme en adulte. Ce processus est similaire à la métamorphose des papillons. Cette étape prend environ 48 heures en été. Lorsque le développement est terminé, la peau se divise et le moustique adulte émerge.

 

Adulte:

L’adulte nouvellement émergé repose à la surface de l’eau afin de sécher et de durcir. Les ailes doivent s’étaler et sécher correctement avant de pouvoir voler. L’alimentation en sang et l’accouplement des moustiques ne peut se faire que 48 heures après que l’adulte ai émergé.

 

Les maladies transmises par les moustiques

Le chikungunya

Le virus Chikungunya est un agent pathogène transmis par les moustiques, qui s’est établi dans les Caraïbes (environ 350 000 cas suspects depuis Décembre 2013.) En France on dénombre à ce jour 2 cas de chikungunya dans le département du Var, à proximité de Fréjus, Saint-Raphael.

Le nom « Chikungunya » est un mot signifiant «ce qui se penche jusqu’à », qui décrit le principal symptôme – douleurs articulaires atroces. Bien que rarement mortelle, les symptômes sont invalidants et peuvent persister pendant plusieurs semaines. Il n’existe aucun vaccin et le traitement primaire est limité aux médicaments contre la douleur et l’hyperthermie.

Plusieurs espèces de moustiques sont susceptibles de transmettre le chikungunya, mais seul l’Aedes albopictus (moustique tigre) a été à ce jour identifié comme vecteur épidémique, du fait de sa parfaite adaptation aux zones d’habitations. Ce moustique tigre pond ses œufs dans des récipients tels que des boîtes, soucoupes, gouttières, bassins, pots de fleurs, poubelles ou d’autres éléments qui retiennent l’eau à proximité des habitations humaines.

 

La dengue

Anciennement appelé « grippe tropical », la dengue est une infection viral. Bien qu’il y ait une faible mortalité, la dengue a des symptômes très inconfortables. A ce jour il n’existe pas encore de vaccin ni de traitement spécifique antiviral, mais plusieurs vaccins sont en développement. La seule espèce de moustique vecteur de la dengue est l’Aedes albopictus (moustique tigre). Ce moustique préfère pondre ses œufs dans toutes sortes de récipients à proximité des habitations humaines. La propagation de la dengue dans le monde entier peut être directement attribué à la prolifération et à l’adaptation de ces moustiques.

 

Le paludisme

Le paludisme est une maladie ancienne. Selon toute vraisemblance, originaire d’Afrique, le parasite du paludisme est transmis par les moustiques femelles. Les scientifiques ont mené de nombreuses recherches sur la maladie au cours des années 1880 et au début des années 1900. Environ 40% de la population mondiale est sensible au paludisme, principalement dans les zones tropicales et subtropicales. Cette maladie a été quasiment éradiquée dans les zones tempérées au cours du 20e siècle . L’utilisation des climatiseurs et des moustiquaires, ainsi que des interventions de santé publique ont largement fait reculer la transmission du paludisme dans les zones tropicales. Néanmoins, de temps en temps on le retrouve quelques cas en Europe. 

Encore aujourd’hui plus d’un million de décès et 500 millions de cas sont encore signalés chaque année dans le monde. Il est rapporté que le paludisme tue un enfant toutes les 40 secondes. Les médicaments antipaludéens sont disponibles depuis plus de 50 ans. Récemment, des scientifiques en Grande-Bretagne ont déchiffré le code du génome du parasite, une étape qui peut aider à stimuler la lutte contre la maladie.

 

Quelques conseils

 

contactez nous !

04 22 56 00 83